Moussa Marega : “Je me suis senti comme une m*rde”

Ce lundi, sur RMC, Moussa Marega est revenu sur les violentes insultes racistes dont il a été victime ce week-end, à l’occasion du match entre le Vitoria et Porto en Liga NOS.

C’est, malheureusement, l’image qui a marqué la planète football ce week-end. Ce dimanche, indigné face aux insultes racistes des supporters du Vitoria, le joueur de Porto Moussa Marega a décidé de quitter la pelouse. Un geste fort de l’international malien, qui a fait couler beaucoup d’encre en ce début de semaine. Interrogé ce lundi sur RMC, l’attaquant de Porto est revenu sur les faits et sur la réaction de son entraîneur Sergio Conceição. “Le coach a été avec moi, il a tout fait pour essayer de me calmer. Il a voulu me maintenir sur la pelouse le plus longtemps possible pour pas que je prenne mon deuxième carton jaune, car si j’étais sorti du terrain avant que le changement soit effectué, c’est ce qu’il se serait passé. Mais il était d’accord pour que je sorte”, a déclaré l’attaquant.

“On aimerait tous que le match s’arrête”

Si son entraîneur et ses coéquipiers n’ont pas hésité à lui faire part de leur soutien après la rencontre, l’arbitre du match a tout de même décidé de poursuivre le jeu. Une décision que regrette l’international malien, qui attendait “un geste fort” de la part de Luis Godinho. “On aimerait tous que le match s’arrête, c’est sur et certain. Il faudrait un geste fort de la part des arbitres, de la part de la Ligue. Pour moi, tout ce qui est slogans du style “Say No To Racism”, c’est n’importe quoi”, a ajouté Marega à l’antenne de RMC.

“Je me suis senti comme une merde”

Dans l’après-midi, le président de la république portugaise Marcelo Rebelo de Sousa a déclaré qu’il avait été touché par cette triste scène, et qu’il souhaitait s’entretenir avec le joueur concerné. S’il s’est d’abord déclaré “honoré” de pouvoir échanger avec le président, Marega a ensuite ajouté : “J’aimerais lui raconter ce que j’ai ressenti. Je voudrais lui raconter que je me suis senti comme une merde. Lui expliquer comment on se sent après des insultes comme ça, comment on a honte, et comment on est déçu. Il faut le vivre pour comprendre cette sensation, mais c’est très désagréable“, a conclu le joueur, très courageux d’être revenu sur ce douloureux moment moins de 24 heures après les faits.

Crédit photo : IconSport

Alex Ribeiro

Après des études en école de commerce, Alexandre Ribeiro a lancé le site Trivela.fr en 2019 et le dirige aujourd’hui aux côtés de ses collaborateurs. Passionné par le football portugais dans son ensemble, et notamment par l’équipe nationale portugaise, c’est avec toute son énergie et son implication qu’il fait vivre ce média de façon quotidienne.

Laisser un commentaire