Trivela

Le foot portugais

Desportivo das Aves : Une crise profonde

Aves

Entre difficultés sportives, économiques et institutionnelles, le Desportivo das Aves connaît une saison plus que délicate.

Le  20 mai 2018, devant près de 36 000 spectateurs, le Clube Desportivo das Aves remportait la Coupe du Portugal par 2 buts à 1 face au Sporting de Jorge Jesus. Depuis cet événement historique et singulier pour le club du nord du Portugal, l’horizon s’est bien obscurcit. Ces derniers mois, de graves problèmes financiers et institutionnels ont frappé le club de plein fouet, et risquent de mettre en péril ses objectifs sur le plan sportif. Retour sur une situation inédite pour un club pour lequel l’avenir paraissait prometteur.

Une passé financier déjà instable

Habitué à la deuxième division portugaise depuis sa création, le Desportivo das Aves connaît de graves difficultés financières dès 2015. Cette année là, de nombreuses dettes pèsent sur le club. Alors en seconde division, le club ne remplit pas les conditions financières nécessaires lui permettant de s’inscrire pour participer au championnat, et risque d’être relégué dans des ligues amateures. C’est dans ce contexte très particulier qu’un fond d’investissement chinois, basée à Cascais, offre 750 000 euros afin de racheter 70% des actions de la SAD avense. Dès lors, le principal actionnaire du club devient alors administrateur de la SAD. Son nom : Wei Zhao. Depuis, que de bonnes nouvelles sur le plan sportif. Deux ans après le rachat, le club est promu en première division, puis gagne la Coupe du Portugal en 2018, qui correspond au premier trophée majeur de l’histoire du club. Depuis, le club avense joue le milieu/bas de tableau dans l’élite, mais s’illustre tout de même par quelques coups d’éclats face aux “gros” du championnat portugais.

La crise du COVID-19, élément déclencheur

La crise à la fois sanitaire et économique liée à la pandémie de COVID-19 a mis en lumière d’importants problèmes financiers préexistants au sein de la SAD du club. En effet, à partir du mois de janvier 2020, l’intégralité de l’effectif ne percevait plus de salaire. Les dirigeants ont d’abord essayé d’expliquer cette situation, via un communiqué officiel, par la fermeture des banques chinoises en raison des mesures sanitaires inédites. Dans ce même communiqué, le club affirme qu’il n’existe aucun esprit de scission au sein du club, et que les joueurs seront payés sous peu.

Interviewé par RMC quelques mois plus tard, le portier français du club Quentin Beunardeau révélera les graves problèmes du club: “On n’a pas été payé pendant près de 3 mois. Certains joueurs n’en pouvaient plus, ils allaient tapé à la porte des dirigeants. Mi-février, on a tous pété un plomb, en disant qu’on allait faire grève pour marquer le coup.” Début avril, certains joueurs du club, dont le gardien français, ont décidé de rompre leur contrat avec le club avense. Ces joueurs étant dans leur droit, après n’avoir pas été payés pendant plus de 3 mois. Début mai, RTP annonçait qu’un accord avait été trouvé et que les joueurs du club percevraient, enfin, la totalité de leurs salaires.

Une crise aussi institutionnelle

Plus que financière, la crise qui touche le CD Aves fait trembler les dirigeants, sous le joug de sanctions administratives. Celles-ci se justifient par deux évènements majeurs ayant suivis les problèmes financiers du club. Tout d’abord, une discussion téléphonique entre Estrela Costa, ancienne directrice sportive du club, et le dirigeant de la SAD Wei Zhao a fait beaucoup de bruit. Cette fuite nous informe de probables matches truqués en relation avec des paris sportifs. Ces graves accusations ont alors mis Wei Zhao en très mauvaise posture, ces pratiques étant pénalement sanctionnables. Estrela Costa, qui a démissionné fin mars, serait, selon certaines sources, à l’origine de cette fuite. De plus, le journal A Bola a affirmé que l’entraîneur du Desportivo das Aves, Augusto Inacio, était aussi présent lors de ces appels. L’une de ces conversations aurait également porté sur une possible vente de la majorité des actions de la SAD.

Et depuis quelques jours, un nouveau scandale éclabousse le club. Début juin, un conseil de discipline de la fédération portugaise de football annonçait avoir ouvert une enquête sur les relations liant le CD Aves au SL Benfica. Une proximité entre les deux clubs qui serait jugée “à la limite du légal”. Le conseil disciplinaire a notamment évoqué l’existence d’accords secrets entre les deux clubs portant sur des droits préférentiels, un compte bancaire officieux ou encore sur des transferts douteux. Le journal Publico avançait même l’existence d’une dépendance du Desportivo das Aves vis-à-vis du Benfica.

Aussi bien sur le plan financier qu’institutionnel, les tensions et les sanctions qui pèsent sur les dirigeants du club sont palpables. Sur le plan sportif aussi, le club est en échec et a beaucoup de mal à remonter une pente bien glissante. Dernier du championnat, le club avense se dirige tout droit vers une relégation d’ici la fin de la saison. Les rumeurs d’un rachat du club par Red Bull pourraient également prendre de l’ampleur après les annonces d’intention de vente de Wei Zhao.

Crédit photo : IconSport

1 thought on “Desportivo das Aves : Une crise profonde

Laisser un commentaire

fr_FRFrench