A l’étranger : Une nouvelle colonie portugaise à l’AS Roma ?

Mourinho, nouvel entraîneur de l'AS Roma

Quelques mois après sa prise de fonction à l’AS Roma, le directeur général portugais Tiago Pinto semble peaufiner un nouveau projet, avec José Mourinho en tête d’affiche.

Ces dernières années, plusieurs clubs européens ont partagé la particularité de compter de nombreux joueurs portugais dans leurs rangs, sur une période relativement courte. Si, avec pas moins de 10 joueurs dans l’effectif actuel, Wolverhampton apparaît comme la référence en terme de lieu d’atterrissage des Portugais à l’étranger, des clubs comme l’AS Monaco et le LOSC en France, ou encore Notthingham Forest en Angleterre et l’Olympiakos en Grèce ont également eu cette particularité à un moment de leur histoire moderne. Etant donné les actualités qui ont touché l’AS Roma ces derniers jours, plusieurs éléments peuvent également laisser présager une influence grandissante du football portugais dans la capitale italienne.

Une « nouvelle AS Roma » ?

Ça n’a échappé à personne : cette semaine, José Mourinho a été officialisé à la tête de l’AS Roma pour la saison prochaine. Venu « construire un projet pour gagner » selon ses dires, l’ancien manager de Tottenham a quelque peu surpris les observateurs, en rejoignant un club actuellement classé 7e de Serie A. Car si le Mou’ a forcément perdu de la valeur aux yeux des dirigeants de clubs, en même temps qu’il enchaînait les saisons décevantes, le Special One va entraîner une équipe ayant terminé hors du Top 5 de son championnat pour la première fois depuis 2001 et son arrivée à Leiria. Autrement dit, à défaut d’avoir été séduit par une équipe, José Mourinho a très certainement été amadoué par un projet orchestré par son compatriote Tiago Pinto, élu directeur général du club italien en novembre dernier.

« Nous sommes extrêmement confiants concernant José, il sera le coach parfait pour notre projet, à la fois pour notre avenir immédiat et à long terme. Avec la vision et l’ambition de Dan et Ryan Friedkin, nous allons jeter les bases d’une nouvelle AS Roma », a expliqué le nouvel homme fort de la Roma, au moment d’annoncer l’arrivée de José Mourinho pour la saison prochaine. Une « nouvelle AS Roma », donc. Celle de Tiago Pinto, celle de José Mourinho et donc, un peu aussi celle de Jorge Mendes. D’ailleurs, d’après les informations de SkySports Italia, c’est Hugo Valdir, ancien joueur à la carrière modeste et désormais bras droit du Super-Agent, qui a permis la première rencontre entre le directeur général romain et José Mourinho au mois de mars dernier. Il n’est jamais bien loin.

Deux joueurs Portugais déjà ciblés ?

Directement impliqué dans l’opération liant José Mourinho à l’AS Roma, Jorge Mendes devrait, selon Il Messaggero, également faciliter l’arrivée d’un certain nombre de recrues en Italie. Depuis quelques jours et la nomination de José Mourinho, qui a intensifié les rumeurs de liaison entre le projet de Tiago Pinto et l’agent portugais, bon nombre de rumeurs fleurissent dans la presse, liant des joueurs plus ou moins proches de Mendes au club italien. Ainsi, le média Il Messaggero a annoncé que le milieu de terrain portugais du LOSC, Renato Sanches, serait l’une des priorités pour le prochain mercato, tandis que la version italienne de One Football a affirmé que le jeune attaquant du Sporting, Tiago Tomas, serait lui aussi suivi par la Roma. D’autres joueurs non-Portugais, mais également très proches du patron de Gestifute, comme Carlos Vinicius et Raul Jimenez, sont également concernés par une potentielle arrivée prochaine en Italie.

Si, pour l’heure, il ne s’agit que d’une succession de rumeurs renforcées par quelques faits, comme la signature de José Mourinho et l’implication de Gestifute dans l’opération, le prochain mercato devrait être particulièrement intéressant à suivre, du côté de Rome. Celui-ci devrait, en effet, nous apporter quelques éléments de réponses sur ce « nouveau projet », évoqué récemment par Tiago Pinto, qui semble déterminé à ramener l’AS Roma au premier plan après plusieurs saisons décevantes.

Crédit photo : IconSport

 

Laisser un commentaire