Liga Bwin : André Franco, le Monsieur Plus d’Estoril

Révélation de ce début de saison, André Franco ne cesse d’impressionner par ses performances avec Estoril.

Il est très probablement le meilleur joueur d’Estoril sur cette première partie de saison. Passé titulaire en ce début de saison, après avoir occupé un rôle de doublure lors de l’exercice précédent en seconde division, le milieu de terrain offensif André Franco ne cesse d’impressionner les observateurs. Vendredi dernier, le Portugais de 23 ans a notamment délivré deux passes décisives lors du match nul de son équipe face à Famalicão (2-2), dont une louche magique pour son coéquipier Chiquinho, qui risque de rester encore quelques temps dans les mémoires.

Dans la lignée de Miguel Crespo

Et c’est notamment après le départ de Miguel Crespo au Fenerbahçe que le numéro 10 d’Estoril s’est révélé. Aligné régulièrement dans les couloirs en tout début de saison, André Franco a dû attendre le départ du meilleur joueur de II Liga la saison dernière pour prendre sa place dans l’entrejeu. Et le gaucher ne déçoit pas. Grâce à ses prises de balles soyeuses, sa vision du jeu et son formidable pied gauche, le joueur passé par les écoles de formation du Sporting est rapidement parvenu à prendre les commandes du jeu et à s’imposer comme le leader technique de son équipe. Sur ce début de saison, le joueur de 23 ans est directement impliqué sur 10 des 21 buts marqués par Estoril en championnat (6 buts, 4 passes décisives). Il est, ainsi, le sixième joueur le plus décisif de Liga Bwin, le premier hors des « quatre gros ».

Des distinctions personnelles

Et au-delà de ces excellentes statistiques pour une première moitié de saison dans l’élite, André Franco parvient également à se mettre en avant dans le jeu. Après 15 journées de championnat, il a déjà été élu homme du match à 4 reprises, faisant de lui l’un des joueurs les plus récompensés par cette distinction individuelle cette saison. Le Portugais était même tout proche d’être élu jeune joueur du mois de novembre en Liga Bwin, mais le numéro 10 d’Estoril a finalement été devancé par le jeune défenseur central du Sporting Gonçalo Inacio.

Ce n’est que partie remise pour le jeune meneur de jeu, qui s’est parfaitement intégré au schéma de jeu de son entraîneur Bruno Pinheiro. S’il parvient à conserver ce niveau de régularité dans ses performances, nul doute que le natif de Lisbonne va continuer de porter Estoril vers les sommets avant de susciter l’intérêt de clubs plus huppés.

Crédit photo : Estoril Praia

Laisser un commentaire