A l’étranger : Danilo Pereira, un rôle désormais capital au PSG ?

Danilo

Titularisé dans un rôle de relayeur droit ce mardi soir, lors du choc Paris Saint-Germain – Real Madrid, Danilo Pereira a livré une performance précieuse.

Ce mardi, le Paris Saint-Germain s’est montré à la hauteur de ses ambitions en étouffant le Real Madrid au Parc des Princes, dans le cadre des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Et si c’est l’une des stars de l’équipe, en la personne de l’international français Kylian Mbappé qui est parvenu à débloquer la situation en toute fin de rencontre, il est aussi bon de noter l’excellent travail des quelques joueurs de l’ombre, alignés pour garantir l’équilibre de la formation dirigée par Mauricio Pochettino.

Souvent critiqué pour son profil nettement moins technique, Danilo Pereira est l’un d’entre eux. Titularisé ce mardi soir dans un rôle de milieu relayeur droit, en lieu et place d’Idrissa Gueye, l’ancien capitaine du FC Porto a une nouvelle fois été précieux. A sa manière.

L’une des clés du jeu parisien

Arrivé en début de saison dernière, le natif de Bissau n’a jamais vraiment fait l’unanimité au Paris Saint-Germain. Considéré comme un joueur lent et peu spectaculaire, Danilo Pereira est cependant parvenu à se faire une place dans la rotation parisienne, de par son sérieux et sa régularité. Parfois titularisé en défense centrale la saison passée, ce milieu de terrain défensif de formation évolue désormais dans un rôle de relayeur, mettant ainsi ses qualités d’adaptation et sa polyvalence au service du collectif.

Et c’est, à priori, dans ce nouveau rôle que le Parisien parvient à être le plus utile à son équipe. Plus encore, certains s’unissent à le considérer comme un indispensable, tant son jeu, pourtant minimaliste, sublime celui des autres. Positionné dans le demi-espace droit, Danilo Pereira a pour consigne de se positionner comme un troisième défenseur central lors des phases de possession parisiennes, comme en témoigne la capture d’écran réalisée par Matthias Ribeiro.

Cette position relativement inhabituelle pour un milieu de terrain relayeur, permet non-seulement de proposer une solution supplémentaire au porteur du ballon, mais également de libérer Achraf Hakimi, particulièrement performant en phases offensives. En effet, grâce au positionnement de soutien de Danilo Pereira, le latéral marocain peut se permettre d’évoluer dans un rôle de piston, avec l’assurance d’une solide couverture derrière lui. Précieux, l’influence du positionnement du Portugais ne se limite pas au couloir droit. Lorsqu’il empreinte ce rôle de troisième défenseur central, Danilo Pereira permet à son coéquipier Presnel Kimpembe d’effectuer le même déplacement latéral de l’autre côté, laissant ainsi le jeune Nuno Mendes s’exprimer dans un rôle plus offensif dans le couloir gauche.

Les arrières latéraux deviennent alors de véritables pistons qui occupent l’intégralité des couloirs latéraux, laissant ainsi une certaine densité s’installer dans le couloir central, afin de faciliter les échanges courts et de favoriser le contre-pressing à la perte du ballon. Asphyxiés, les Madrilènes ont éprouvé toutes les difficultés du monde à sortir de ce quadrillage, conditionné en grande partie par le positionnement du Portugais.

ImageSource : Twitter – @MatthiasR_

Un rôle de l’ombre qui convient à Danilo Pereira

S’il est parvenu à marquer trois buts sur ses deux dernières apparitions en Ligue 1, Danilo Pereira ne sera, pour autant, jamais dans la lumière au Paris Saint-Germain. De par son profil de joueur et son statut, le milieu de terrain portugais est condamné à jouer les hommes de l’ombre, et c’est finalement pas plus mal, tant ce rôle lui convient à merveille. De plus en plus important au sein de l’effectif parisien, l’ancien joueur du FC Porto a, de plus, témoigné tout son enthousiasme à l’idée de remplir cette mission à vocation défensive, que beaucoup pourraient trouver relativement ingrate. « C’est une adaptation tactique qui me convient », a-t-il lancé après la victoire de son équipe, ce mardi soir. « On a de grands joueurs ici avec Messi et Hakimi qui sont très offensifs, donc je suis là pour contrebalancer. C’est un rôle que je peux bien faire », a-t-il enchaîné.

Etant donné le succès de cette stratégie face au Real Madrid, mais également contre le LOSC un peu plus tôt dans le mois, nul doute que l’entraîneur du PSG, Mauricio Pochettino, sera tenté de reconduire ce schéma gagnant lors des prochaines échéances. Reste à savoir si le Portugais saura convaincre le technicien argentin de le laisser poursuivre sur sa lancée, alors que l’excellent Idrissa Gueye est désormais revenu de la CAN.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire