Seleção : Une équipe décimée à l’approche des barrages

Seleção Portugal

A deux jours du match face à la Turquie, la Seleção se retrouve confrontée à une hécatombe de blessures.

Nous sommes entrés dans l’une des fenêtres internationales les plus décisives de l’ère Fernando Santos. Après avoir déjà assuré que l’issue de celle-ci déciderait de la suite de son aventure en Seleção, le sélectionneur portugais se retrouve actuellement confronté à un problème majeur, à deux jours du match contre la Turquie. En effet, plusieurs cadres, et pas des moindres, sont d’ores et déjà forfaits pour ce premier tour de barrage qui pourrait déjà être fatal pour la participation de la Seleção à la Coupe du Monde 2022 au Qatar. Etat des lieux.

Quatre titulaires forfaits

Les dernières nuits ont dû être longues pour Fernando Santos. Habitué à évoluer avec une défense à 4, tenue principalement par le duo PepeRuben Dias, le sélectionneur portugais devra se passer de ces deux éléments indispensables pour les prochaines échéances de son équipe. Le vétéran du FC Porto a, en effet, été testé positif à la Covid-19 ces dernières heures, tandis que son compère de Manchester City est, quant à lui, blessé pour les trois prochaines semaines.

Un secteur défensif largement perturbé par ces deux absences majeures, auxquelles s’ajoute le forfait de João Cancelo pour le premier match de ces barrages face à la Turquie. Après avoir écopé d’un trop grand nombre de cartons jaunes lors de la phase précédente, le Citizen sera suspendu et devra se contenter de suivre la rencontre de ce jeudi depuis les tribunes, en espérant pouvoir retrouver sa place dans le flanc droit de la défense dès mardi, pour une éventuelle “finale” face à l’Italie ou la Macédoine du Nord.

Avec trois titulaires sur quatre contraints de déclarer forfait pour affronter le Turquie, Fernando Santos devra donc composer avec un secteur défensif particulièrement amoindri. Mais la défense ne sera pas le seul souci du sélectionneur portugais. Pour couronner le tout, l’Ingénieur devra également se passer du meilleur joueur portugais du dernier Euro, en la personne de Renato Sanches. Blessé, le Lillois est également out pour plusieurs semaines.

D’autres absences notables pour la Seleção

Si ces quatre forfaits vont grandement pénaliser la Seleção dans sa course à la Coupe du Monde 2022, d’autres absences vont également réduire le champ des possibilités pour le sélectionneur Fernando Santos. Régulièrement convoqué en doublure de João Cancelo, le latéral des Wolves Nelson Semedo est également blessé, et ne pourra donc pas représenter une solution de repli pour pallier la suspension de son concurrent face à la Turquie. Dans l’entrejeu, Ruben Neves a également dû céder sa place dans le groupe, qui ne contient donc plus qu’une seule sentinelle, en la personne de Danilo Pereira. Autre absence notable, mais légèrement moins influente sur les performances sportives : celle du deuxième gardien, Anthony Lopes, qui a dû rester sur Lyon pour se remettre d’une blessure contractée récemment.

A chaque problème sa solution ?

Mais alors, quel va être l’impact de ces multiples absences sur les prochains matchs de la Seleção et surtout, comment Fernando Santos va-t-il pouvoir remédier à celles-ci ? Pour pallier les absences de ses deux titulaires en défense centrale, le sélectionneur portugais devrait accorder sa confiance à José Fonte, qui débutera la rencontre face à la Turquie. Reste à savoir qui de Danilo Pereira, de Gonçalo Inacio ou de son partenaire en club, Tiago Djalo, accompagnera le capitaine lillois dans l’arrière-garde portugaise.

Comme précisé plus haut, ni João Cancelo, ni Nelson Semedo ne pourront débuter la rencontre qui opposera la Seleção à la Turquie, ce jeudi. Pour occuper le couloir droit de la défense portugaise, Fernando Santos devra choisir entre Diogo Dalot et Cedric Soares, qui présentent tous deux des arguments bien différents. Le jeune Mancunien pourrait représenter la carte des automatismes, alors qu’il a disputé plusieurs matchs en sélection ces derniers mois. De son côté, le natif de Singen, en Allemagne, a retrouvé son meilleur niveau avec Arsenal et bénéficie des faveurs de Fernando Santos, avec qui il a notamment remporté le championnat d’Europe en 2016.

Dans l’entrejeu, où Renato Sanches a pris ses marques lors des dernières échéances, on pourrait être amené à retrouver l’expérimenté João Moutinho, William Carvalho ou encore l’un des deux pensionnaires du championnat portugais, Matheus Nunes et Otavio, sur le terrain dès le coup d’envoi. Fraichement appelé pour la première fois de sa jeune carrière, en remplacement de Ruben Neves, Vitinha ne semble pas encore faire partie des premiers choix de Fernando Santos. Le jeune Portugais devra vraisemblablement se contenter d’engranger de l’expérience aux côtés de ses nouveaux coéquipiers.

Des choses à prouver

Les espaces laissés par les nombreuses absences seront plus ou moins bien compensés, mais la Seleção pourra tout de même compter sur des éléments forts de son groupe. Déjà décisif lors des précédentes phases de barrages disputées par la Seleção, le meilleur buteur de l’histoire du football, Cristiano Ronaldo, sera bien présent pour tenter de qualifier une nouvelle fois son équipe, pour ce qui devrait être sa dernière Coupe du Monde. A ses côtés, d’autres éléments comme Diogo Jota, Bernardo Silva, João Félix ou encore Bruno Fernandes seront attendus au tournant et auront l’occasion d’apaiser les critiques les concernant, en se montrant à la hauteur des éspérances, malgré un contexte loin d’être évident.

Crédit photo : IconSport

Alex Ribeiro

Après des études en école de commerce, Alexandre Ribeiro a lancé le site Trivela.fr en 2019 et le dirige aujourd’hui aux côtés de ses collaborateurs. Passionné par le football portugais dans son ensemble, et notamment par l’équipe nationale portugaise, c’est avec toute son énergie et son implication qu’il fait vivre ce média de façon quotidienne.

Laisser un commentaire