Seleção : La Macédoine du Nord, “pas un adversaire facile”

Seleção

Après avoir éliminé la Turquie lors des qualifications pour la Coupe du Monde, la Seleção va défier la Macédoine du Nord, jeudi soir.

Ils l’ont fait. Ce jeudi soir, à l’occasion du premier tour du barrage pour la Coupe du Monde 2022, les Portugais sont parvenus à sortir du piège turc en s’imposant à domicile, grâce notamment à un but marqué par Otavio. Avec ce succès très important dans sa course à la qualification, la Seleção s’est offerte le droit de disputer une finale décisive à Porto, mardi prochain, face à la Macédoine du Nord. Surprenants vainqueurs de l’Italie ce jeudi soir, quelques mois après avoir notamment vaincu l’Allemagne, les Macédoniens vont se présenter au Portugal sans la moindre pression, avec un statut d’outsider particulièrement menaçant.

“Nous ne devons pas nous attendre à un match plus facile”

Le groupe portugais l’a bien compris. Si l’Italie, actuelle championne en titre, représentait très certainement la principale menace pour cette qualification à la Coupe du Monde, il ne faudra pas non-plus prendre le prochain adversaire à la légère. Après la victoire acquise face à la Turquie (3-1), les membres de la Seleção se sont succédés au micro des journalistes pour rappeler l’importance de rester bien concentrés, malgré leur statut de grands favoris. “La qualification de la Macédoine du Nord ? Non, ça ne me surprend pas”, a d’abord lancé Fernando Santos en conférence de presse avant d’ajouter : “J’ai déjà gagné des finales qui paraissaient difficiles et j’en ai perdu une que je me voyais gagner. Les finales se gagnent. Il n’y a que ce mot qui compte : gagner. Nous devons avoir le même respect pour la Macédoine du Nord que celui que nous avons eu ce soir pour la Turquie. Pas de la peur, mais du respect. La Turquie n’a pas été si forte ce jeudi soir parce que le Portugal l’a respecté. On aurait eu ce même respect pour l’Italie, et on en aura encore plus contre la Macédoine du Nord.” Une posture également tenue par le jeune gardien de la Seleção, Diogo Costa, dont la titularisation contre la Turquie a été la principale surprise du onze de départ. “Tous les joueurs doivent respecter toutes les équipes, on joue tous les matchs avec la même envie de gagner”, a-t-il affirmé. Pour Matheus Nunes, auteur du troisième et dernier but portugais ce jeudi soir, la rencontre à venir contre la Macédoine du Nord sera même plus “difficile” qu’elle n’en a l’air. Interrogé en zone mixte, le milieu de terrain du Sporting a déclaré : “Nous ne devons pas nous attendre à un match plus facile que celui de ce soir. La Macédoine a une bonne équipe, ça sera difficile de les battre”.

Seconde de son groupe derrière l’Allemagne lors de la phase précédente, l’équipe nationale de Macédoine du Nord est, à ce jour, aussi méconnue que redoutée. En confiance après sa victoire surprise face au champion d’Europe en titre, l’équipe dirigée par Blagoja Milevski aura des arguments à faire valoir, ce mardi soir. Et les membres de la Seleção semblent en être bien conscients.

Crédit photo : IconSport

Alex Ribeiro

Après des études en école de commerce, Alexandre Ribeiro a lancé le site Trivela.fr en 2019 et le dirige aujourd’hui aux côtés de ses collaborateurs. Passionné par le football portugais dans son ensemble, et notamment par l’équipe nationale portugaise, c’est avec toute son énergie et son implication qu’il fait vivre ce média de façon quotidienne.

Laisser un commentaire