Mercato – SL Benfica : Le point sur la situation de Darwin Nunez

Darwin

Auteur d’une saison exceptionnelle avec Benfica, Darwin Nunez suscite actuellement l’intérêt des tous meilleurs clubs européens.

Partira, partira pas ? Si oui, dans quel club ? Nombreuses sont les questions qui se posent actuellement autour de l’avenir du meilleur buteur de la Liga Bwin, Darwin Nunez. Auteur de 33 buts en 38 matchs toutes compétitions confondues cette saison, l’avant-centre du Benfica a réalisé le meilleur exercice de sa jeune carrière et semble disposé à passer à l’étape suivante avec un transfert record au prochain mercato estival.

Un transfert inévitable ?

Actuellement troisième de Liga Bwin, le SL Benfica n’a donc, pour le moment, aucune certitude concernant sa participation à la très rémunératrice phase de poule de la Ligue des Champions la saison prochaine. Dans ce contexte, le club lisboète peut difficilement laisser passer l’occasion d’encaisser une importante somme d’argent pour sa vedette, qui suscite actuellement un engouement sans précédent. Comme João Félix trois ans plus tôt et Ruben Dias il y a bientôt deux années, Darwin Nunez ne devrait donc, à priori, pas être retenu par le Benfica en cas d’offre jugée suffisante par la direction portugaise.

Mais alors, qu’est-ce qu’une offre suffisante pour un buteur ayant empilé 25 buts en autant de matchs de championnat cette saison ? D’après les informations du journaliste Fabrizio Romano, le montant futur transfert de l’avant-centre uruguayen devrait se situer entre 75 et 80 millions d’euros. Le club lisboète ne serait pas disposé à négocié pour une somme inférieure.

Et si cette future vente va très probablement faire les affaires du SL Benfica, qui avait obtenu le joueur contre un chèque de 25 millions d’euros il y a deux ans, elle devrait également satisfaire la volonté du numéro 9 des Aigles. Alors qu’il a récemment assuré être concentré sur sa fin de saison à Benfica, Darwin Nunez n’a pas nié les rumeurs concernant des intentions de départ. Au contraire. Ces dernières semaines, l’international uruguayen a mis un terme à sa collaboration avec l’agent Edgardo Lasalvia, afin de se rapprocher du réseau de l’argent portugais Jorge Mendes. Une information loin d’être anodine, qui signifie très probablement que des négociations sont déjà en cours avec des clubs étrangers.

Partir, mais dans quel club ?

En résumé, Benfica pourrait être vendeur en cas d’offre intéressante et Darwin Nunez serait également intéressé par un départ dans un championnat majeur. Seulement, étant donné le prix fixé par le club lisboète, peu de clubs semblent disposés à se placer sur le pari que représente l’attaquant uruguayen. Toujours selon Fabrizio Romano, Arsenal, puis West Ham avaient tenté de s’offrir l’ancien joueur d’Almeria cet hiver, mais avaient dû essuyer le refus catégorique de la direction de Benfica, consciente des opportunités financières qui vont se présenter cet été. Les Hammers auraient même formulé, en vain, une offre à hauteur de 45 millions d’euros lors du dernier jour du mercato.

Désormais moins engagés dans la course à la pépite sud-américaine, Arsenal et West Ham auraient été devancés par d’autres clubs du même championnat. Dans une vidéo publiée sur sa chaîne Youtube, Fabrizio Romano évoque, en effet, l’intérêt de Manchester United, qui possède les ressources financières nécessaires pour passer à l’action, mais qui devra cependant obtenir l’accord de son futur entraîneur, Erik ten Hag, pour envisager un tel renfort. Le journaliste britannique David Ornstein, qui travaille actuellement pour The Athletic, a également évoqué des intérêts de Chelsea et du Paris Saint-Germain pour le natif des coins les plus pauvres d’Artigas, en Uruguay.

Crédit photo : IconSport

Alex Ribeiro

Après des études en école de commerce, Alexandre Ribeiro a lancé le site Trivela.fr en 2019 et le dirige aujourd’hui aux côtés de ses collaborateurs. Passionné par le football portugais dans son ensemble, et notamment par l’équipe nationale portugaise, c’est avec toute son énergie et son implication qu’il fait vivre ce média de façon quotidienne.

Laisser un commentaire