Sporting CP : Les relations sont tendues entre Slimani et Ruben Amorim

Slimani

Non-convoqué pour la rencontre de ce lundi soir face à Boavista, Islam Slimani est actuellement en conflit avec son entraîneur, Ruben Amorim.

De retour au Sporting lors du dernier mercato hivernal, Islam Slimani n’avait certainement pas prévu que les choses se passent de cette manière en cette fin de saison. Venu pour remplacer numériquement le jeune Tiago Tomas, parti en prêt du côté de Stuttgart, l’international algérien ne sera pas convoqué pour la rencontre de ce lundi soir, face au Boavista, en raison d’un différend avec son entraîneur Ruben Amorim. Déjà absent de la convocation durant ce mois d’avril, lors du déplacement à Tondela, Islam Slimani avait fait l’objet de reproches de la part de l’entraîneur portugais en conférence de presse. Selon ses dires, l’ancien coach de Braga n’a pas apprécié le manque d’implication de son joueur à l’entraînement, et l’avait ainsi remplacé par le tout jeune Rodrigo Ribeiro sur la feuille de match. « Ceux qui s’entraînent le mieux jouent et sont convoqués. Je peux risquer mon travail et des qualifications pour des finales mais ça sera comme ça jusqu’à ce que j’arrête d’être entraîneur », avait-il lancé. Un discours loin d’être surprenante venant du rigoureux Ruben Amorim, qui avait déjà écarté l’expérimenté Jeremy Mathieu pour des raisons relativement similaires il y a quelques années.

Islam Slimani ne cède pas

Suite à cette non-convocation, qui n’avait pas manqué de faire parler au Portugal, l’ancien attaquant de l’Olympique Lyonnais a pris la parole sur ses réseaux sociaux en publiant un message depuis son compte Instagram : « Sans boire et sans manger, je me suis toujours entraîné dur pour mon club et personne ne peut m’enlever ça », en référence à la période de Ramadan qu’il vit actuellement. S’il a rejoué une trentaine de minutes lors du choc face à Benfica en championnat, Islam Slimani a de nouveau été mis à l’écart pour la demi-finale de Coupe face au FC Porto, jeudi dernier, et donc pour la rencontre à venir sur le terrain du Boavista, ce lundi soir. Le joueur, qui a posté une nouvelle publication sur ses réseaux sociaux indiquant : « La patience est dure mais sa récompense est pure », ne semble pas encore déterminé à aller dans le sens de son entraîneur, qui, selon A Bola, attendrait des excuse de sa part. Si la situation venait à poursuivre dans ce sens, le club lisboète pourrait être amené à se trouver un nouvel avant-centre à l’intersaison, et se priver définitivement du meilleur buteur de l’histoire des Fennecs.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire