Classement UEFA : La France prend le large sur le Portugal

Porto UEFA

Malgré trois victoires en quatre rencontres pour les clubs portugais, la France a creusé l’écart au Classement UEFA.

La saison s’annonce compliquée pour le Portugal au classement UEFA. Malgré trois victoires de ses quatre représentants sur la scène européenne, les clubs portugais ont vu l’écart avec la France, cinquième, continuer de s’aggraver, tandis que les Pays-Bas, sixièmes, sont quant à eux restés à distance.

Une bonne semaine pour les clubs portugais

S’ils ne sont plus que quatre sur six à être toujours en lice en compétition européenne, les clubs portugais ont montré un beau visage cette semaine. C’est notamment le cas du Benfica qui avait ouvert la voie ce mardi, en s’imposant face au Maccabi Haïfa (0-2). Le lendemain, l’autre grand club de Lisbonne, le Sporting, a réalisé une excellente performance en Allemagne, couronnée d’un succès contre l’Eintracht (0-3). Et si le FC Porto a eu le malheur de s’incliner dans les dernières secondes du match face à l’Atlético de Madrid (2-1), le SC Braga a tenu son rang ce jeudi, en Ligue Europa, en s’imposant à Malmö (0-2).

Les clubs portugais ont ainsi enregistrés 3 victoires et 1 défaite en l’espace de 4 rencontres, ce qui leur permet de générer un total de 6 points (3*2). En effet, au classement UEFA, chaque victoire d’un club rapporte 2 points à son pays, tandis qu’une défaite n’en accorde aucun. Les 6 points remportés par les clubs portugais cette semaine doivent ensuite être divisés par le nombre d’équipes portugaises engagées en début de compétition, à savoir 6, si on rajoute le Vitoria SC et Gil Vicente, déjà éliminés de la Ligue Europa Conférence. Au classement UEFA, le Portugal connaît donc une avancée réelle de 1,000 point sur la semaine (6/6).

Les Pays-Bas font aussi bien

Dans le même temps, les Pays-Bas ont également connu une avancée de 1,000 point. Et pourtant, les Néerlandais ont réalisé des résultats moins probants que leurs homologues portugais. Si l’Ajax et l’AZ Alkmaar ont chacun rapporté 2 points avec leur victoire respective, le PSV n’a pas pu faire mieux qu’un match nul qui accorde un seul point. Défait face à la Lazio, le club de Feyenoord n’a, quant à lui, rapporté aucun point à son pays. 2 victoires, 1 nul et 1 défaite donc, pour les Pays-Bas.

Si on rassemble le tout, cela fait 5 points glanés par les Néerlandais sur la semaine. 5 points, qu’il faut donc diviser par le nombre d’équipes d’Eredivisie engagées en début de saison, soit 5, avec Twente, fraichement éliminé en Ligue Europa Conférence. 5 divisé par 5 qui donne 1,000 point d’avancée réelle, et les Néerlandais restent en sixième position avec 50,100 points quand le Portugal n’en compte que 48,049.

Un quasi sans-faute pour la France

Classée sixième, la France a frappé fort cette semaine. Alors que, contrairement au Portugal et aux Pays-Bas, l’ensemble de ses équipes sont encore en lice dans les compétitions européennes, la France a pu bénéficier des victoires de Paris, de Rennes, de Nantes et de Monaco, ainsi que du match nul de Nice pour récupérer pas moins de 9 points. Seul Marseille a agit en mauvais élève cette semaine, en s’inclinant face à la très bonne équipe de Tottenham. Avec 9 points qu’il faut diviser par 6, soit le nombre de clubs français engagés en compétition européenne cette saison, la France connaît une avancée de 1,500 point, ce qui lui permet d’augmenter son total à 51,664.

Ranking UEFALe Ranking UEFA au 09/09/2022 – Source : eurotopteam.com

Un sentiment de frustration pour le Portugal

Comme annoncé suite aux éliminations du Vitoria SC et de Gil Vicente en Ligue Europa Conférence, le Portugal doit s’attendre à une nouvelle saison catastrophique sur le plan du classement UEFA. Et la semaine européenne qui vient de se terminer en est un parfait exemple. En raison des deux éliminations précoces des clubs cités, le Portugal est confronté à un problème majeur : quatre clubs doivent désormais se battre pour six. Aux Pays-Bas, quatre clubs luttent pour cinq, tandis qu’en France, où tous les clubs engagés sont encore en compétition, six clubs jouent pour six.

Cela donne un net désavantage au Portugal dans sa course aux premières places du classement UEFA. Cette semaine, les clubs portugais ont connu des résultats supérieurs à ceux des Pays Bas (3 victoires et 1 défaite contre 2 victoires, 1 nul et 1 défaite), mais ont connu une avancée réelle moindre, car si les deux pays sont désormais représentés par le même nombre d’équipes (4), une victoire portugaise rapporte moins (2/6 = 0,334 point) qu’une victoire néerlandaise (2/5 = 0,4 point).

Et si une victoire française permet également à la France de remporter 0,334 point (2/6), la France dispose de deux clubs supplémentaires encore en lice pour pouvoir tenter d’accrocher des victoires. En d’autres termes, si la France venait à poursuivre sur son rythme actuel de 1,500 point par semaine, même une victoire de chacun de ses quatre clubs ne suffirait pas au Portugal pour maintenir la cadence. Le total maximal du Portugal est, en l’état, plafonné à 1,334 point (2*4/6).

Le déséquilibre est bien présent, et celui-ci ne pourra que très difficilement se matérialiser par un résultat positif pour le Portugal à l’issue d’une saison qui s’annonce encore très compliquée sur le plan comptable.

Crédit photo : IconSport

Alex Ribeiro

Après des études en école de commerce, Alexandre Ribeiro a lancé le site Trivela.fr en 2019 et le dirige aujourd’hui aux côtés de ses collaborateurs. Passionné par le football portugais dans son ensemble, et notamment par l’équipe nationale portugaise, c’est avec toute son énergie et son implication qu’il fait vivre ce média de façon quotidienne.

Laisser un commentaire