Seleção : La première place, un double enjeu pour le Portugal

Portugal

Ce vendredi (16h00), le Portugal disputera son dernier match de poules de la Coupe du Monde, face à la Corée du Sud. Déjà qualifiée, l’équipe portugaise cherchera à assurer la première place de son groupe.

Le sort du Groupe H, où figure notamment le Portugal, n’est pas encore totalement scellé. Alors que la Seleção est d’ores et déjà qualifiée pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde, l’équipe nationale portugaise aura à cœur de faire bonne figure ce vendredi contre la Corée du Sud, afin de s’assurer d’une première place décisive pour la suite de la compétition.

Un match nul suffirait au Portugal

Premier de son groupe avec six points en deux rencontres, le Portugal a pris la compétition par le bon bout. Désormais, seul le Ghana et ses trois points peuvent venir titiller la Seleção dans sa course à la tête du groupe. Pour autant, un simple nul des Portugais, ce vendredi contre la Corée du Sud, leur permettrait d’assurer définitivement la première place du groupe. En cas de défaite portugaise, il faudrait que le Ghana s’impose et renverse la différence de buts actuelle (+3 pour le Portugal) pour prendre les devants.

Si rien n’est impossible dans cette compétition, comme en témoignent les surprenantes éliminations de la Belgique et de l’Allemagne ce jeudi, la Seleção semble tout de même très bien partie pour atteindre son premier objectif.

L’intérêt principal de la première place

Mais si la qualification est déjà assurée, pourquoi vouloir à tout prix obtenir cette première place ? Tout d’abord, celle-ci permettrait au Portugal d’hériter d’un adversaire à priori moins redoutable lors du prochain tour. En effet, s’ils venaient à terminer en tête du groupe, les Portugais affronteraient les seconds du Groupe G, composé du Brésil, de la Suisse, du Cameroun et de la Serbie. Et face aux bons résultats des Brésiliens sur les deux premières journées, une première place du Portugal devrait, sauf grande surprise, permettre aux Portugais d’éviter le Brésil en huitièmes de finale. Grands favoris de la compétition, l’équipe entraînée par Tite est bien partie pour terminer en tête de sa poule, et a donc de grandes chances d’affronter le futur second du groupe du Portugal.

Ainsi, Cristiano Ronaldo et les siens seraient opposés à la Suisse, à la Serbie ou au Cameroun au prochain tour, selon les résultats des derniers matchs de poules. Trois adversaires potentiellement redoutables, qui semblent cependant à la portée du Portugal.

Un jour de repos en plus

Interrogé en conférence de presse, ce jeudi, à la veille du match contre la Corée du Sud, Fernando Santos a déclaré qu’il n’était pas particulièrement préoccupé par l’idée d’éviter le Brésil. En revanche, le sélectionneur portugais a précisé qu’il avait à cœur de terminer en tête de son groupe par rapport aux conditions de jeu du huitième de finale à venir. En effet, en terminant à la première place, le Portugal jouerait son prochain tour le 6 décembre prochain, ce qui permettrait à la Seleção d’obtenir un jour de repos supplémentaire par rapport à la date prévue en cas de deuxième place (5 décembre).

Pour Fernando Santos, ce jour de repos supplémentaire pourrait être particulièrement précieux au sein d’une compétition durant laquelle l’enchaînement des matchs peut perturber les performances. « C’est ce facteur là qui est le plus important. C’est très différent de jouer avec trois ou quatre jours de repos. Je comprends cette question sur cette volonté d’éviter le Brésil, mais ni Tite ni moi ne sommes préoccupés par ça », a-t-il lancé. Ce précieux jour de repos supplémentaire, tant désiré par Fernando Santos, pourrait notamment permettre au sélectionneur portugais de compter sur une force en plus. Touché à la cuisse, Otavio ne va pas disputer la prochaine rencontre face à la Corée du Sud, mais aurait davantage de chances d’être disponible pour le tour suivant si celui-ci venait à se dérouler un jour plus tard.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire