Des exploits à prévoir en huitièmes de finale de la Coupe du Portugal ?

Beira Mar coupe du Portugal

Depuis le début de l’édition en cours de la Coupe du Portugal, bon nombre d’équipes des divisions inférieures ont créé la sensation en se hissant parmi les derniers qualifiés. Des exploits qui maintiennent l’authenticité et le charme de cette compétition, vieille de 85 ans.

La Liga 3 mise à l’honneur

Avec trois représentants en huitièmes de finale de la Coupe du Portugal, la troisième division portugaise est particulièrement mise en évidence cette année. Grâce à un style de jeu moins attentiste et à un nouveau format du championnat qui renforce la compétitivité de celui-ci, les équipes ont réussi à mettre en pratique leur philosophie de jeu dans l’épreuve reine, et force est de constater que les résultats sont au-delà des espérances.

Bousculant la hiérarchie en place, des clubs comme le FC Länk Vilaverdense, le mythique Vitoria FC ou encore l’ancien pensionnaire de D2, le Varzim SC, sont parvenus à déjouer les pronostics. Ces formations issues de la troisième division portugaise ont réalisé un parcours honorable, avec des victoires historiques comme celle du FC Länk contre Portimonense (2-0) ou du Vitoria FC face à Paços de Ferreira sur la pelouse de l’Estadio do Bonfim (2-0).

Bruno Andrade, actuel préparateur physique du Vitoria FC, a d’ailleurs réagi à l’impact de ces équipes-surprises à ce stade de la compétition. « Je ne suis pas surpris par ces résultats, pour être totalement sincère. Avant que je prenne mon poste au Vitoria, j’observais attentivement les clubs de Liga 3 et force est de constater qu’il y a énormément de qualités dans chacun des effectifs et dans les staff techniques. Ce type de performances, à savoir atteindre les huitièmes de finale de la Coupe du Portugal, montre la qualité du travail réalisé et je crois qu’une des trois équipes concernées va marquer l’histoire de la compétition en se qualifiant pour les quarts. Je pense également que la création du nouveau format en Liga 3 a été une très bonne chose pour les structures, ça a permis aux clubs de se professionnaliser. C’est aussi le cas dans la communication à travers les médias », nous a-t-il confié.

Si tous les espoirs sont désormais permis, la suite pourrait s’avérer particulièrement difficile pour les trois clubs en question. Le club de Varzim recevra le leader de la Liga Bwin, le SL Benfica, ce mardi soir à 21h45, tandis que le FC Länk Vilaverdense affrontera la B-SAD le lendemain après-midi. Le Vitoria FC accueillera quant à lui Casa Pia à Setubal, jeudi soir.

Les deux « Petit Poucet » toujours en vie

Plus surprenants encore, deux clubs évoluant actuellement au quatrième niveau ont également su réaliser un exploit cette saison. En effet, le SC Beira-Mar et le CD Rabo de Peixe ont jusqu’à présent réalisé un parcours sans faute.

Disposant d’un historique très différent à l’échelle nationale, ces deux clubs ont tout de même effectué une prouesse rare en parvenant à atteindre également les huitièmes de finale de la compétition. Pour y parvenir, le SC Beira-Mar et le CD Rabo de Peixe ont notamment réussi à écarter des adversaires de l’échelon supérieur. Motivés par l’enjeu et sans pression pour aborder cette nouvelle étape, les deux écuries auront fort à faire face à des équipes de deuxième division.

Le club historique de Beira Mar, vainqueur de l’édition 1999 de la compétition, va tenter de poursuivre sa mue et essayer de contrecarrer les plans de l’Academico Viseu à l’extérieur, tandis que les Bleus et Blancs du CD Rabo de Peixe aura un déplacement difficile à effectuer à Madère, pour affronter le CD Nacional.

De nombreux exploits sont possibles. Ces clubs rarement en tête d’affiche auront donc, dans les prochaines heures, l’occasion unique de viser un quart de finale de la compétition, de sorte à marquer leur propre histoire ainsi que celle de la compétition.

Crédit photo : SC Beira-Mar

Laisser un commentaire