Seleção : Pourquoi Bruno Fernandes n’est-il pas aussi décisif qu’en club ?

Déjà auteur de 11 buts et de 6 passes décisives cette saison, Bruno Fernandes fait, une nouvelle fois, partie des milieux de terrain les plus prolifiques d’Europe. Pourtant, le natif de Maia est très loin de ces standards avec la Seleção, avec qui il n’a inscrit 2 buts en 19 rencontres.

« C’est dommage qu’il ne soit pas aussi bon qu’au Sporting » : une phrase qu’on entend souvent auprès des plus fidèles supporteurs de la Seleção portugaise. Alors qu’il va, très certainement, faire partie des titulaires de la formation de Fernando Santos pour débuter l’Euro 2020, Bruno Fernandes peine à se montrer aussi décisif qu’au Sporting lorsqu’il revêt le maillot rouge du Portugal. Comment l’expliquer ?

Liberté absolue au Sporting

Avec Jorge Jesus, José Peseiro, Marcel Keizer et maintenant Silas, Bruno Fernandes bénéficie systématiquement d’une liberté importante au milieu de terrain du Sporting. Leader technique incontesté des Leões, l’international portugais a toute la liberté d’organiser le jeu, de se projeter rapidement vers l’avant en phase de transition offensive et de prendre sa chance quand il le souhaite. Une liberté totale, qui correspond parfaitement aux qualités du joueur qui semble s’épanouir totalement dans ce rôle. La preuve en est, il a récemment signé un nouveau contrat avec son club, malgré de nombreuses sollicitations à travers l’Europe.

Ainsi, il est très fréquent de retrouver le milieu axial Bruno Fernandes dans une position plus avancée, ou plus excentrée sur certaines phases de jeu. Sa liberté de positionnement sur le terrain implique cependant un grand travail tactique de ses coéquipiers, qui doivent continuellement s’adapter à ses déplacements. Un leadership technique clairement assumé et accepté par l’ensemble du groupe, qui a déjà fait ses preuves depuis plusieurs saisons et qui permet au Sporting de faire bonne figure, notamment en Europa League.

Un rôle totalement différent en Seleção

Si Bruno Fernandes a l’importante mission d’être le playmaker du Sporting, le milieu de terrain de 25 ans évolue dans un tout autre registre avec le Portugal. Dans une équipe où Bernardo Silva est le véritable meneur de jeu et leader technique, Bruno Fernandes est « réduit » à un rôle de milieu de terrain relayeur lorsqu’il porte le numéro 16 de la Seleção. Forcément beaucoup moins décisif car moins libre, notamment dans ses déplacements en phases offensives, Bruno Fernandes a également un rôle important dans la structure du bloc défensif portugais en étant l’un des principaux acteurs du pressing portugais, ce qui est moins le cas en club.

Dans ces conditions, il est difficile d’attendre le même rendement en club et en Seleção de la part de Bruno Fernandes, tant la différence de registre est importante. Ceci dit, il s’agit bel et bien du même formidable milieu de terrain dont disposera le Portugal à l’Euro 2020. Alors non, il ne perd pas ses qualités lorsqu’il porte le maillot du Portugal, il les utilise d’une autre manière, plus adaptée au plan de jeu de Fernando Santos et aux qualités de ses coéquipiers.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire