Sporting CP : Comment remplacer Matheus Nunes ?

Nunes

Le récent départ de Matheus Nunes à Wolverhampton devrait poser plusieurs problématiques à l’entraîneur du Sporting, Ruben Amorim.

31 : c’est le nombre de rencontres débutées par Matheus Nunes sur les 34 disputées par le Sporting en championnat la saison dernière. Un chiffre révélateur de l’importance de celui qui a quitté le club cette semaine pour rejoindre la Premier League et le club de Wolverhampton.

Si ce départ va permettre au Sporting d’empocher près de 45 millions d’euros, ce qui constitue d’ailleurs l’une des sommes les plus importantes reçues par le club pour un transfert, celui-ci est désormais confronté à un problème majeur sur le plan sportif, avec la perte de son meilleur milieu de terrain.

Matheus Nunes chez les Wolves : une perte majeure

Et le premier concerné par cette problématique nouvelle n’est autre que l’entraîneur des Leões, Ruben Amorim. En conférence de presse, à la veille d’affronter Porto, le champion du Portugal 2020/21 a exprimé son mécontentement vis-à-vis de la vente de son titulaire. « Evidemment que je ne suis pas satisfait. Si je l’étais, ça serait suspect. C’est un joueur qui va nous manquer, je ne m’attendais pas à le perdre », a-t-il d’abord lancé.

De leurs côtés, les supporters du Sporting semblent, pour la plupart, également déçus de perdre l’international portugais Matheus Nunes, malgré l’opportunité financière que ce transfert représente. « C’est une grosse perte sportivement parlant », a déclaré Nuno, fan inconditionnel du Sporting et gérant du compte twitter FR_SportingCP. « On aurait pu réclamer le montant de la clause libératoire, estimée à 60 millions d’euros. Les supporters ne comprennent pas trop parce qu’on a déjà énormément vendu cet été, donc financièrement on est plutôt à l’abri, avec en plus l’argent de la LDC », a-t-il enchaîné.

Pas de recrues à prévoir ?

Ce qui est d’autant plus frustrant pour le club portugais, c’est la difficulté qui se présente, à 15 jours de la fin du mercato, pour trouver une solution au départ soudain du joueur. Selon Ruben Amorim, « l’argent récupéré grâce à la vente de Matheus Nunes ne servira pas à le remplacer. » Le jeune entraîneur a déclaré qu’il ne comptait pas faire de grands changements dans l’effectif parce qu’il est, selon lui, difficile d’acheter des joueurs en ce moment, et qu’il compte sur les éléments déjà présents au club.

Ruben Amorim devrait donc être amené à miser davantage sur sa recrue Hidemasa Morita, récemment arrivé en provenance de Santa Clara, qui devrait d’ailleurs débuter la rencontre de ce samedi soir contre Porto, dans l’entrejeu aux côtés d’Ugarte. Tous deux internationaux avec leurs sélections respectives, le Japonais et l’Uruguayen devraient ainsi former le duo titulaire dans l’entrejeu pour les prochaines semaines. A noter également la possibilité de voir Pedro Gonçalves, régulièrement utilisé un cran plus haut, redescendre au milieu de terrain pour évoluer dans un rôle semblable à celui qu’il a connu avant son arrivée à Lisbonne.

Enfin, le Sporting pourrait tout aussi bien rester sur la stratégie qui a provoqué les récentes éclosions de Nuno Mendes et de Gonçalo Inacio, en misant sur les plus jeunes joueurs de son effectif. Si Daniel Bragança sera indisponible pour les prochains mois en raison d’une grave blessure, les jeunes Renato Veiga (2003), Mateus Fernandes (2004) ou encore Dario Essugo (2005) pourraient tirer profit du départ de Matheus Nunes pour disputer des minutes supplémentaires en équipe première.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire