João Félix à Chelsea pour six mois : quel est le projet ?

João Félix

Ce mercredi, João Félix s’est officiellement engagé pour un prêt de six mois sans option d’achat en faveur de Chelsea. Une opération qui peut semer le doute concernant l’avenir du jeune portugais.

C’est fait : João Félix est officiellement un joueur de Chelsea. Après trois ans et demi passés sous les couleurs rouges et blanches de l’Atlético de Madrid, l’international portugais a rejoint les Blues de Chelsea, ce mercredi.

João Félix à Chelsea pour… six mois

Et si son départ de Madrid intervient après une demande du joueur de quitter la capitale espagnole, en raison notamment des relations compliquées qu’il entretient avec l’entraîneur des Colchoneros Diego Simeone, le format de l’opération le menant à Chelsea a de quoi interroger. En effet, João Félix s’est engagé en faveur du club londonien pour un prêt de six mois qui ne contient pas d’option d’achat.

Il s’agit d’une opération relativement rare pour un joueur de ce calibre. En effet, il est peu fréquent de voir un joueur estimé à plusieurs dizaines de millions d’euros rejoindre un club pour un prêt d’une aussi courte durée, sans qu’il n’y ait la moindre projection sur une éventuelle continuité du joueur dans le club en question au terme du prêt. Cependant, ce prêt à court-terme prend tout son sens lorsqu’on analyse la situation respective des différentes parties.

Le besoin d’un nouveau départ

Ce n’est un secret pour personne : João Félix souhaitait quitter l’Atlético de Madrid depuis plusieurs mois. Tombé en conflit avec son désormais ex-entraîneur Diego Simeone, le joueur de 23 ans a même été relégué sur le banc des remplaçants à plusieurs reprises au cours de la première partie de saison. En effet, le Portugais n’a débuté que sept petites rencontres de Liga depuis le début de l’édition en cours, ce qui a nettement perturbé sa motivation et son degré d’implication dans le projet des Colchoneros.

C’est ainsi que João Félix a demandé à ses représentants de lui trouver un nouveau projet pour le mercato hivernal. Conscient que sa carrière stagne depuis son arrivée dans la capitale espagnole, le joueur a en effet ressenti le besoin de se relancer au sein d’une nouvelle équipe,

L’Atlético de Madrid ne compte pas brader son joyau

Si les intentions de João Félix sont claires depuis maintenant des mois, celles de son club, l’Atlético de Madrid, le sont devenues tout autant. Considérant le Portugais comme le transfert le plus important de son histoire, l’écurie espagnole compte bien rentabiliser son investissement initial estimé à plus de 127 millions d’euros, en vendant son numéro 7 à un prix supérieur. Ainsi, la direction des Colchoneros a, selon Fabrizio Romano, fixé le prix du joueur à un montant compris entre 130 et 140 millions d’euros en début de mercato.

Une somme colossale, bien au-delà de la valeur marchande du joueur de 23 ans après trois saisons et demi mitigées à l’Atlético de Madrid. Alternant entre le bon et le moins bon, avec notamment des passages sur le banc et des blessures à répétition, João Félix a fait l’objet de divers intérêts ces dernières semaines, mais sa situation actuelle n’a visiblement convaincu aucun des clubs intéressés à céder aux exigences de l’Atlético de Madrid.

Conscient des intentions de départ du joueur, comme l’a révélé le PDG du club Gil Marin en décembre dernier, la direction de l’Atlético de Madrid a alors dû trouver une solution pour se séparer de João Félix sans pour autant le brader. C’est ainsi que l’éventualité d’un prêt de six mois sans option d’achat est intervenue. N’ayant reçu aucune offre jugée suffisante pour un transfert sec, le club espagnol a alors étudié la possibilité d’un prêt payant pour une courte durée.

Et les avantages sont multiples : l’Atlético de Madrid va ainsi enregistrer une entrée d’argent de près de 15 millions d’euros, qui comprend les frais de l’opération ainsi que le salaire du joueur jusqu’au mois de juin prochain, tout en soulageant le vestiaire d’un cas potentiellement conflictuel, comme l’a récemment révélé le journaliste Matteo Moretto. Enfin, le club espagnol peut également espérer voir João Félix se relancer à l’étranger et retrouver une valeur marchande suffisante pour inciter les quelques courtisans à débourser les sommes attendues lors du prochain mercato estival.

Chelsea dans l’urgence

Dans le contexte actuel, un seul club européen pouvait trouver son intérêt dans cette opération au format si inhabituel : il s’agit de Chelsea. En grandes difficultés en championnat cette saison, les Blues pointent à une très décevante dixième place en Premier League et n’ont plus d’autres choix que de procéder à plusieurs changements majeurs durant l’hiver pour tenter de se relancer. Et pour ne rien arranger à la situation déjà très complexe que connaît actuellement le club londonien, plusieurs joueurs offensifs comme Raheem Sterling et Christian Pulisic ont récemment connu des blessures qui vont les écarter des terrains pour les prochains matchs.

L’arrivée de João Félix pour un prêt de six mois intervient donc comme l’option idoine pour les Blues. Dans l’attente de Christopher Nkunku, qui ne rejoindra les rangs de Chelsea qu’à partir de cet été, le club londonien pourra profiter du talent du Portugais jusqu’à la fin de la saison, dans l’espoir de redresser la barre en championnat et de poursuivre l’aventure le plus longtemps possible en Ligue des Champions.

Pour João Félix, le contexte n’est évidemment pas simple, mais la situation d’urgence que son nouveau club vit actuellement devrait lui permettre d’obtenir des responsabilités inédites, avec un temps de jeu conséquent dans le meilleur championnat de la planète. A lui d’en profiter pour se relancer et susciter l’attention des autres clubs pour obtenir un transfert définitif cet été.

Crédit photo : IconSport

Laisser un commentaire